Prendre soin de soi en se respectant

Le point de départ de tout bien-être est certainement celui du respect de soi. Ne cherchez pas à être une autre personne que celle que vous êtes ou de vous conformer par crainte ou désir d’intégration. Vous prendriez alors le risque d’être accompagné.e par un sentiment de mal-être et de ne jamais vous sentir à votre place, ou accepté.e pour qui vous êtes. Vous courriez également le risque de vous retrouvez à dépasser certaines limites et de vous retrouvez dans des situations fort inconfortables.

Si vous avez assez de courage pour marcher en fonction de vos craintes (d’intégration, ou autre), pourquoi ne pas en avoir assez pour vivre en accord avec qui vous êtes profondément et chasser ces peurs qui ne feront que vous étouffer ?

  1. Respecter son identité

Se respecter commence en effet par respecter qui nous sommes profondément. Nous avons bien souvent tendance à fonder notre identité sur notre niveau de « valeur », notre niveau « d’être aimé.e ». Ce que l’on a tendance à baser au travers de ce que les autres nous renvoient. Nous fondons donc, bien souvent, notre identité et notre valeur sur ce que les autres nous donne comme « amour » (intégration,etc).

Or, ce fait vient créer la peur de se montrer tel que nous sommes. Notre véritable identité est d’ailleurs parfois inconnue de nous, car trop occupé.e.s à chercher cet amour d’autrui nous ne cherchons pas à nous connaître, et sommes bien souvent perdu.e.s face à certains choix dans l’avenir, ne sachant pas qui nous sommes.

Le respect commence donc par se connaître.

La base pourrait être de se poser quelques questions telles que :

Qui je suis, d’où je viens (éducation, environnement,etc), quels sont les points importants de ma vie, ce qui me tient à cœur, quel est mon tempérament, comment est-ce que je réagis à telle ou telle situation, avec quelle personne, qu’est ce qui m’attire, à quoi suis-je sensible, est-ce que cette situation me met à l’aise, etc.

Faire le point ainsi permettra certainement de constater et délimiter certaines limites en fonction de votre sensibilité, des situations que vous pouvez supporter ou qui vous correspondent, etc.

  1. Respecter ses limites et les faire respecter par les autres

Vous conviendrez que ce qui correspond à une personnalité ne conviendra pas nécessairement à une autre. Il est important, voir primordial, de déterminer vos limites . Posez et délimitez vos axes de protections.

Cela s’applique à toutes les sphères de votre vie. Socialement par exemple, si vous sentez que ce n’est pas une bonne personne à qui vous confier ou le bon moment pour vous, ne le faites pas ! Malgré les insistances éventuelles de la personne, vous ne serez pas une « mauvaise » personne si vous mettez un « stop ».

Veillez à ne pas trop donner à des personnes qui ne vous respectent pas. Cela ne signifie pas rejeter les gens, mais simplement savoir à qui vous confiez, à qui s’ouvrir.

Se respecter passe aussi par le choix d’un entourage qui vous respecte, et respecte vos limites.

Vous n’êtes pas non plus « obligé.e.s » à aller dans des lieux ou faire des choses dont vous n’avez pas envie . Depuis petit.e.s, nous sommes habitué.e.s à « prendre sur nous », à ne « pas faire les chochottes », et à « nous forcer un peu » à manger cet aliment, faire ce jeu que nous détestons, etc.

On nous a éduqué.e.s à la « contrainte » et à se « forcer ». Or, sans faire la « rebelle systémique », je pense que ce ne sont pas des choses saines qui nous suivent même une fois adultes. Si vous ne vous sentez pas bien quelque part, ou à faire quelque chose : ne vous forcez pas. Et le regard de l’autre ne devrait pas être un critère.

Personne, je dis bien PERSONNE (y compris vous), n’a le droit de vous forcer à quoi que ce soit. Le consentement envers vous même est tout aussi important que le consentement envers les gens.

Sans aller jusqu’à la sphère sexuelle, il peut simplement s’agir de situation quotidienne . Par exemple vous allez dans un parc d’attraction. Vous avez vraiment très très peur et détestez les attractions fortes. Ou vous ne vous sentez pas dans votre assiette ce jour-ci. Peu importe ce que les autres peuvent penser de vous, ne vous forcez pas. Respectez-vous. C’est la première façon de prendre soin de vous.

  1. Respecter son rythme et ses saisons

Je crois également profondément qu’il est important de respecter les signaux que votre corps vous envoie et la saison dans laquelle vous vous trouvez. Il se peut qu’habituellement, vous aimiez des choses mais qu’à certains moments vous n’ayez pas la capacité (physique, mentale, ou autre) de l’accomplir. Écoutez-vous.

Pour reprendre l’exemple des attractions fortes : peut être que d’habitude vous adorez cela mais aujourd’hui vous ne vous sentez pas trop bien. Ne vous faites pas violence. Soyez bienveillants avec vous même et peut être que cela peut passer, selon votre personnalité, par vous faire violence pour ne pas chercher à dépasser vos limites. Je sais qu’en tant que challengers et personnes téméraires il est grisant de pousser ses limites. Seulement parfois sachez être sages et respectueux envers vous.

Écoutez-vous toujours et respectez votre rythme.

La vie est faite de saisons et parfois ce qui aura marché à un moment ne fonctionnera pas à un autre ; adaptez votre rythme à vos besoins du moment. Les saisons sont différentes pour chacun . Vous ne traverserez pas les mêmes étapes de la même façon que d’autre. Chassez une comparaison qui n’a pas lieu d’être. Cela s’applique à chaque domaine de votre vie également. Nous sommes corps/âme et esprit et les trois cohabitent, ont besoin les uns des autres.

  1. Respectez votre métabolisme

Votre corps est souvent la partie que l’on néglige le plus, on pense que tout est dans le mental et le corps a besoin d’être éprouvé. C’est une fausse croyance qui, souvent, nous coûte bien cher. Votre corps est loin d’être faible, et cela n’a rien à voir avec votre masse musculaire. Il vous envoie simplement des signaux de ce qui se passe intérieurement.

Alors respectez votre corps et ses besoins : qu’ils soient alimentaires, physiques, etc. Par exemple, si vous faites du sport choisissez un sport qui vous convient. Le fitness ne vous conviendra peut être pas tandis que 30 mn de piscine si. .

Il n’y a pas de vérité absolue « parfaite » en terme de mode de vie si ce n’est celui qui correspond à la personne que vous êtes. Je ne parle pas ici de goûts. Je parle de ce qui fait du bien à votre corps.

Les méthodes et recommandations évoluent au fil des époques. Les aliments en sont le parfait exemple . Certains aliments vous feront du bien tandis que d’autres « recommandés » non. Selon vos besoins vous devez adapter la quantité de vos aliments, des différents éléments qui la compose pour avoir un repas équilibré mais avec les éléments et le mode d’alimentation qui vous convient.

Par exemple : si vos valeurs vous poussent au végétarisme voire au véganisme, mais que votre métabolisme réclame beaucoup de protéines que l’on retrouve dans la viande : vous choisirez des substituts alimentaires qui correspondent à vos besoins alimentaires et à vos valeurs .

Le personnage biblique Daniel est pour moi un très bon exemple de cela. Déporté de guerre dans sa jeunesse dans le pays de l’ennemi, il a préféré rester sur un régime alimentaire qui lui correspondait et lui faisait du bien, alors qu’un régime alimentaire lui était imposé. Il est également resté attaché à ses valeurs, celles qui lui étaient importantes et régissaient sa vie alors qu’on tentait de lui imposer une autre religion. Même si cela le différenciait des autres, l’excluait et le mettait même en danger, il a tenu ferme et est resté fidèle à lui même et s’est épanoui comme le démontre le livre de Daniel.

  1. Explorez

Enfin, la leçon que j’ai cru comprendre du haut de ma petite vingtaine, est qu’il est important d’explorer. Une fois que vos bases sont posées et que vous apprenez à vous respecter, l’idée c’est aussi d’explorer et voir ce qui vous convient en fonction de qui vous êtes. Peut être que pour décompresser mentalement certains auront besoin d’exercice physique tandis que d’autres devront regarder des dessins animés. Ne restez pas cloisonné.e.s sur vos connaissances.

Cherchez aussi à connaître quel mode de vie vous convient. Comment certaines personnes gèrent certaines situations, est-ce que ça vous parle, comment l’appliquer à vous, etc. Voyager ou explorer de nouvelles sphères sont aussi des moyens de révéler et découvrir de nouveaux aspects de notre personne.

Construisez et explorez vos moyens de prendre soin de vous, de vous faire du bien. Adaptez ces découvertes à vos valeurs et à la personne que vous êtes. Prendre soin de soin et se respecter c’est aussi construire un rythme.

J’espère que ces quelques pistes de réflexions (apportées en toute humilité, veuillez ne pas en douter je vous prie) vous auront aidé et peut-être éclairé.e.s sur certains points.

Prenez soin de vous,

Marion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *